Cet article est aussi disponible en :
Comment puis-je emballer mes œuvres afin d’éviter les dommages durant la livraison ?

Guide d’emballage

Prenez note que vous êtes entièrement responsable d’emballer vos œuvres de façon adéquate pour éviter tout bris ou dommage lors du transport. Ce guide d’emballage ne vous servira que de référence et d’aide-mémoire pour emballer vos œuvres le plus sécuritairement et le plus professionnellement possible.

Les matériaux utilisés peuvent être trouvés chez plusieurs détaillants de matériel d’art ou d’emballage, tels que ULINE, Carrousel, DeSerres, Hachem, etc.

Notez bien que la boite de carton est recommandée pour un transport d’une courte ou moyenne distance. Un transport longue distance nécessitera une caisse en bois ou une caisse à claire-voie. La caisse de bois est une boite sur mesure généralement en panneaux d’aggloméré (masonite) ou en panneaux de contreplaqué (plywood) (tout dépendamment de votre budget.) Certains encadreurs, compagnies de transport, compagnies d’entreposage peuvent fabriquer des caisses. Nous vous suggérons de vous renseigner auprès des professionnels de votre région.

Dimensions de l'emballage : Dans la section « Dimensions de livraison », il est fortement suggéré d’ajouter au moins 4 pouces à chacune des dimensions de votre œuvre (longueur, largeur & profondeur). Nous vous recommandons de toujours estimer les dimensions à la hausse afin d’éviter de subir une révision de prix suite à la livraison.

Poids de l'emballage : Pour ce qui est d’estimer le poids de l’emballage, ajoutez environ 80 à 100 % du poids de l’œuvre (pour une œuvre sur toile régulière). Tout comme pour les dimensions, veuillez estimer à la hausse afin d’éviter les mauvaises surprises.

*En cas de sous-estimation des dimensions ou du poids de l’emballage, les frais supplémentaires encourus pourraient vous être facturés.

Attention!
Assurez-vous que l’œuvre soit PARFAITEMENT SÈCHE avant de l’emballer.

Œuvre sur toile

Voici ce dont vous aurez besoin :

Papier de soie sans acide ou papier cristal
Rouleau de mousse de polypropylène (microfoam) de bonne qualité
Pochette de plastique ou rouleau de plastique de type polythène
Papier bulle de bonne qualité
Ruban adhésif d’emballage (packing tape)
Coins en carton ou en mousse
Boîte de carton rigide ou carton renforcé ondulé (double ou triple cannelure) pour fabriquer une boîte
Caisse en bois ou caisse à claire-voie

Étapes :

1. Protéger la surface picturale

La première étape est de protéger la surface picturale. Nous recommandons fortement d’utiliser du papier de soie sans acide ou du papier cristal, car ceux-ci ne créeront aucune interaction chimique avec l’œuvre qui restera parfaitement intacte, même si elle reste emballée pour une très longue période de temps.

Vous pouvez également utiliser du plastique de type polythène ou des feuilles de mousse d’emballage. La mousse de polypropylène est très intéressante puisqu’elle ajoute une épaisseur coussinée. Optez pour la mousse afin de protéger la texture de votre œuvre si celle-ci présente du relief.

Comment faire : Taillez un grand morceau de papier, de plastique ou de mousse et déposez l’œuvre à plat, face vers le bas. Assurez-vous que le tout soit parfaitement lisse et tendu pour qu’il n’y ait pas de plis à la surface de l’œuvre. Repliez ce qui dépasse derrière l’œuvre, refermez comme si vous emballiez un cadeau, puis scellez les ouvertures avec du ruban adhésif d’emballage.

Notez bien : Ne substituez jamais le ruban adhésif d’emballage pour un autre, comme pour du ruban adhésif en toile (duct tape) ou du ruban-cache (masking tape). Les autres rubans adhésifs ne seront pas aussi solides et donneront une apparence beaucoup moins professionnelle. N’utilisez jamais de ruban adhésif sur la surface de l’œuvre. Assurez-vous plutôt de bien refermer le tout au dos de l'emballage.

2. Étanchéifier

Il est important de protéger votre œuvre de l’eau, de l’humidité et des variations de température. La deuxième étape est donc d’emballer l’œuvre dans une pochette de plastique ou dans un grand morceau de polythène.

Comment faire : Taillez un grand morceau de polythène et déposez-y l’œuvre à plat. Repliez l’excédent et scellez parfaitement tous les plis et toutes les ouvertures avec du ruban adhésif. Dans le cas d’une pochette de plastique, insérez-y l’œuvre et, encore une fois, scellez parfaitement toutes les ouvertures.

3. Protéger les coins

Les coins du tableau sont les parties risquant le plus d’être endommagées, surtout à cause des frottements ou des chutes. Protégez-les avec des coins en carton ou en mousse. Les coins de mousse conçus pour les tableaux sont beaucoup plus dispendieux et il est plus difficile de s’en procurer. Le carton est une bonne option pour une œuvre non encadrée. Si votre œuvre est encadrée, optez pour des coins de carton renforcé ou des coins en mousse.

Comment faire : Les coins de carton vendus chez les détaillants de matériel d’emballage présentent des options de pliage permettant de s’ajuster aux différentes épaisseurs des tableaux. Appuyez le morceau de carton contre le coin du tableau, repliez les rebords et fixez-les solidement à l’endos du tableau à l’aide de ruban adhésif.

4. Protéger des chocs

La prochaine étape est de protéger votre œuvre contre les chocs et les chutes avec du papier bulle. Il existe beaucoup de types de protection à bulles. Choisissez un produit de bonne qualité. Les bulles ne doivent pas crever trop facilement puisque, une fois crevées, elles n’offrent plus de protection. N’hésitez pas à mettre plusieurs couches si vous le jugez nécessaire.

Comment faire : Déposez l’œuvre face vers le bas sur le papier bulle, bulles vers l’intérieur, repliez l’excédent à l’endos de l’œuvre, puis fixez avec du ruban adhésif d’emballage. Si vous n’avez pas emballé l’œuvre dans un polythène ou une pochette de plastique, assurez-vous de bien sceller toutes les ouvertures et les rabats avec du ruban adhésif pour la protéger de l’eau et de l’humidité.

Notez bien : Chaque épaisseur d’emballage doit être lisse et bien tendue, mais pas trop serrée pour éviter de créer une tension qui pourrait endommager l’œuvre.

Notez bien : Les bulles peuvent laisser des traces sur la surface picturale, d’où l’importance de l’étape 1. Dans le cas, non conseillé, où vous devez sauter l’étape 1, emballez l’œuvre avec les bulles vers l’extérieur et non l’intérieur.

5. Préparer l’œuvre pour le transport

L’œuvre bien emballée peut maintenant être déposée dans une boîte en carton ou vous pouvez fabriquer une boîte sur mesure avec du carton renforcé ondulé.

Protection supplémentaire : Avant de mettre l’œuvre dans la boîte, ajoutez une protection supplémentaire avec du carton ou du carton-mousse. Pour ce faire, déposez l’œuvre sur un morceau de carton (ou de carton-mousse) de la même taille ou plus grand que l’œuvre, puis ajoutez un deuxième morceau de carton (ou de carton-mousse) de la même dimension à l’endos de l’œuvre (comme un sandwich). Fixez les morceaux de carton avec du ruban adhésif. Ne tirez pas trop sur le ruban : il ne faut pas créer de tension ou de pression sur l’œuvre.

Comment faire : Si vous utilisez une boîte préfabriquée, choisissez le format le plus près possible de la taille de votre œuvre avec son emballage pour que celle-ci soit bien immobilisée à l’intérieur. Le contenu ne doit être ni trop serré ni bouger en raison de l’excédent d’espace. Calez sécuritairement l’œuvre dans la boîte en remplissant les espaces vides avec du papier bulle. Elle ne doit ni bouger ni frotter les rebords de la boîte. Évitez d’utiliser des billes de calage en styromousse (Styrofoam peanuts) ou des matériaux de récupération tels que de vieux journaux ou des sacs de plastique. Ceux-ci risquent de s’écraser ou de s’entasser et ne protègeront pas efficacement l'œuvre. De plus, ces options laisseront une mauvaise impression au client.

Pour que la boîte soit parfaitement adaptée, il est suggéré d’en fabriquer une sur mesure en utilisant du carton robuste tel que du carton renforcé ondulé à double ou à triple cannelure. Une boîte sur mesure empêchera l’œuvre de bouger comme dans une boîte trop grande.

Comment faire : Commencez par déposer l’œuvre sur le carton et tracez-en le contour avec un crayon en laissant un petit peu d’espace pour permettre au carton de plier et pour vous assurer que l’œuvre ne soit pas trop serrée dans la boîte. Utilisez une règle pour faire des lignes et des angles droits. Ensuite, mesurez l’épaisseur de l’œuvre dans son emballage et tracez un deuxième rectangle (ou un carré) autour du premier. Encore une fois, ajoutez un peu d’espace pour éviter que le contenu de la boîte soit trop serré.

À l’aide d’une règle et d’un X-ACTO, entaillez seulement la première couche du carton ce qui lui permettra de plier facilement en ligne droite. Coupez le carton dans les coins pour créer des rabats, repliez les rabats et les coins et fixez-les solidement à l’aide de ruban adhésif

Coupez le long des lignes pleines et pliez le long des lignes pointillées.



Vous avez créé le fond de la boîte. Répétez les étapes, mais cette fois-ci en utilisant le fond que vous venez de faire comme unité de mesure pour créer le couvercle.

Placez l’œuvre dans la boîte et fixez le tout très solidement à l’aide de ruban adhésif.

*Plutôt que de fabriquer un fond et un couvercle, vous pouvez fabriquer la boîte avec un seul morceau de carton selon le schéma suivant :



PROTECTION SUPPLÉMENTAIRE : Notez bien que la boite de carton est recommandée pour un transport d’une courte ou moyenne distance. Un transport longue distance nécessitera une caisse en bois ou une caisse à claire-voie. La caisse de bois est une boite sur mesure généralement en panneaux d’agglomérés (masonite) ou en panneaux de contreplaqué (plywood) (tout dépendamment de votre budget.) Certains encadreurs, compagnies de transport, compagnies d’entreposage peuvent fabriquer des caisses. Nous vous suggérons de vous renseigner auprès des professionnels de votre région.

6. Indications, collants

Avant de fermer la boîte, veuillez inclure, le cas échéant :

La facture officielle à remettre au client
Le certificat d’authenticité (optionnel)
Une note personnalisée à l’acheteur (bien que ce ne soit pas obligatoire, une touche personnelle peut agrémenter votre colis et optimiser l’expérience client)

Lorsque la boîte est fermée :

Collez l’étiquette de livraison sur le devant de la boîte.
Collez le collant du logo d’Arto Galleria.
Les œuvres doivent toujours voyager verticalement. Veuillez écrire sur la boite « Do not lay flat » (Ne doit pas voyager à plat). Par la suite, dessinez une flèche pointant vers le haut avec un marqueur noir permanent ou collez des étiquettes signifiant « Ce côté vers le haut » pour indiquer dans quel sens la boîte doit être manipulée.
Écrivez « FRAGILE » en grosses lettres sur tous les côtés de la boîte ou appliquez des autocollants « Fragile ».

Œuvre avec un encadrement

Les étapes d’emballage pour une œuvre encadrée sont les mêmes que décrites précédemment. Toutefois, il est suggéré d’utiliser des coins en mousse, d’ajouter une épaisseur de papier bulle et d’ajouter un support en carton tel que décrit dans la section « Protection supplémentaire » de l’étape 5.

Œuvre avec un encadrement et une vitre

Si la vitre peut être retirée de l’encadrement, faites-le. Pour l’emballer séparément, placez plusieurs bandes diagonales de ruban-cache (masking tape) sur le verre : au minimum, formez un grand X sur la vitre avec le ruban. Celui-ci retiendra les morceaux advenant le bris du verre.

Placez le panneau de verre entre deux morceaux de carton-mousse. Vous pouvez remplacer le carton-mousse par du carton renforcé et du papier bulle. Si la vitre ne se retire pas, placez des bandes de ruban-cache tel que décrit précédemment.

Emballez l’œuvre en suivant les étapes précédentes. Si les encadrements sont fragiles, pour l’étape 3, il est préférable d’utiliser des coins en mousse. Nous vous suggérons fortement d’ajouter un morceau de carton de chaque côté et une couche supplémentaire de papier bulle pour davantage de protection contre les chocs.

Calez l’œuvre et la vitre emballées dans la boîte. Créez une séparation entre l’œuvre et la vitre avec un carton d’environ la même largeur que la boîte. Immobilisez le tout bien solidement avec du papier bulle.

Œuvre enroulée dans un tube

Déposez l’œuvre face vers le bas sur un morceau de papier de soie, de papier cristal ou de mousse de polypropylène. Déposez un deuxième morceau à l’endos de l’œuvre.
Enroulez l’œuvre délicatement autour d’un premier plus petit tube. La surface picturale doit être vers l’extérieur. N’enroulez pas de manière trop serrée puisque cela pourrait endommager l’œuvre.
Enroulez avec du papier bulle et scellez toutes les ouvertures avec du ruban adhésif.
Placez le rouleau dans le plus gros tube et comblez l’espace vide avec du papier bulle. L’œuvre doit être bien immobilisée dans le tube.

Œuvre sur papier ou photographie sans cadre

Emballez l’œuvre dans du papier de soie sans acide en la déposant face vers le bas sur le papier. Faites plusieurs couches et fixez à l’aide de ruban adhésif sur le papier de soie, jamais directement sur l’œuvre.
Déposez l’œuvre emballée sur un morceau de carton un peu plus grand que l’œuvre et déposez un deuxième morceau de carton du même format à l’endos (en sandwich). Fixez à l’aide de ruban adhésif.
Emballez le tout dans du papier bulle, bulles vers l’intérieur.
Glissez le tout dans une enveloppe d’envoi de la bonne taille.
Posez les étiquettes de livraison et inscrivez « NE PAS PLIER » sur l’enveloppe.

Sculpture

Les sculptures peuvent varier grandement en forme, en poids, en délicatesse des matériaux, en fragilité, etc. Il est donc impossible de créer un guide d’emballage universel. Voici un guide de base qui pourrait s’appliquer à vos sculptures. Vous êtes responsable de déterminer si les instructions ci-dessous sont appropriées pour votre œuvre. Dans le doute, communiquez avec nous à l’adresse suivante. : artistes@artogalleria.com.

Voici ce dont vous aurez besoin :

Papier bulle de bonne qualité
Ruban adhésif d’emballage (packing tape)
Papier déchiqueté ou matériaux de calage
Boîte de carton rigide ou caisse en bois

Emballez la sculpture dans plusieurs couches de papier bulle et fixez bien l’emballage à l’aide de ruban adhésif. Prêtez une attention particulière aux parties fragiles et aux éléments qui dépassent. Avant de mettre le papier bulle, il pourrait être nécessaire de créer des « nids » de papier déchiqueté autour de ces éléments pour former un coussin. Ceci vous permettra de bien emballer sans soumettre l’élément à une pression ou à une tension. Gardez en tête qu’un emballage trop serré ou une pression sur une partie de l’œuvre pourrait la briser. Fixez bien tous les rabats avec du papier bulle et scellez les ouvertures avec du ruban adhésif pour protéger la sculpture de l’eau et de l’humidité..

Déposez une bonne épaisseur de matériaux de calage au fond d’une boîte très solide ou d’une caisse en bois, idéalement du papier bulle et du papier déchiqueté.

Déposez l’œuvre dans la boîte et remplissez la boîte de matériaux de calage. Il ne doit rester aucun espace vide et l’œuvre doit être parfaitement immobilisée. Vous pouvez utiliser du papier bulle pour les grands espaces et pour créer des coussins. Finissez le remplissage avec le papier déchiqueté pour bien épouser les formes de la sculpture.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !